L'Ecopâturage face aux

adventices et plantes envahissantes

Après plusieurs années d’expérimentations sur des sites envahis par ce type de plantes, il s’est avéré que le pâturage constitue une lutte efficace contre ces dernières.

En utilisant des espèces appropriées, une technique spécifique et avec des connaissances précises, il est possible de diminuer et même d’éradiquer complètement ces espèces végétales. 

 

Les espèces les plus connues sont :

 

  • La renouée du Japon (Fallopia japonica) :

D’origine asiatique, cette plante est une espèce envahissante exotique qui se propage très rapidement et qui constitue un réel agent de perturbation nuisible à la biodiversité autochtone des écosystèmes naturels.

L’éco pâturage de par le piétinement et la consommation, permet d’éradiquer cette plante après 3 à 4 ans consécutifs de pâturage. Cependant, un simple pâturage n’est pas suffisant pour aboutir à cela, il est nécessaire de choisir des races adaptées ainsi que de gérer le temps de passage des animaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • L'ambroisie (ambrosia artemisfolia) : 

L'ambroisie est une plante envahissante très allergène, capable de se développer rapidement dans de nombreux lieux. Son mode de dissémination est puissant rendant la plante dangereuse pour la biodiversité. Les animaux ont le pouvoir d'impacter de manière efficace sur son développement, une manière écologique de l'entretenir.

  • Le chardon  des champs (cyrsium arvense):

Cette plante n’est pas une espèce envahissante mais reste un adventice qui peut être nuisible pour la biodiversité puisqu’elle rentre en concurrence avec d’autres plantes et utilise les ressources du milieu.

De la même manière que pour la Renouée du Japon, le pâturage permet d’éliminer entièrement le chardon de façon propre après 2 à 3 ans consécutifs. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et de nombreuses autres plantes encore !

 

 

N'hésitez pas à nous contacter pour plus de renseignements